WEI et contre-WEI: on vous dit tout

Amis ieptiens de tout âge, toute classe et tout horizon, cet article va vous remémorer vos débuts insouciants, ou vous replongez dans votre gueule de bois de 3 jours.

Ce weekend a eu lieu au lac de Lacanau le fameux WEI tant attendu. Au programme sangria, shot vodka-moule, « boom boom boom boom » de Vengaboys, et bien sûr les Olympiades. Peu de fin en PLS, peu de rapprochement charnel, les bébés 2000 avons été (presque) sages. Tandis que le contre-WEI organisait l’insurrection à la fontaine des Quinconces, nous regardions le BDE s’effeuiller au doux son de « Maréchal ». Fins de soirée à l’aube, ponctuées du passage incontournable de la Bridage Anti-sommeil (RIP le lit cassé) et de prise de multiples Dolipranes.

Du côté des Olympiades, après avoir choisi un super nom d’équipe, un cri de guerre et une très élaborée pyramide digne du Cirque du soleil, il s’agissait d’allier multiples capacités. Une culture générale pointue était attendue (« nommez moi 3 acteurs des Marseillais »), une précision de sniper (le gobage de flambi l’exige) et une adresse d’expert à l’aquaplaning. Toutes ces épreuves nécessitaient bien évidemment plus de talent que notre cher concours d’entrée.

Néanmoins, j’aimerais me la jouer à la Zola en accusant certaines personnes du BDE d’avoir organisé 3 épreuves pas très éthiques. La 1ère est le béret ou il fallait attraper un poisson (mort je vous l’accorde mais ça reste un être) ; la 2ème (la pire ?) est celle du poulpe-prisonnier: il s’agissait de toucher l’équipe adverse en lui envoyant dessus un poulpe mort (imaginez 3 secondes si c’était un chat ou votre chien adoré). Mais bon, puisque « c’est la tradition »… Et enfin la 3ème épreuve était composée de farine, cœur de bœuf et testicules de porc…

Je ne souhaite tout de même pas finir sur cet aspect négatif car le BDE nous a organisé un super weekend. Je leur attribue ainsi la note de 9,5/10, et longue vive aux Roi et Reine du WEI Titouan et Léana !

Zoom sur le contre-WEI

 

Parallèlement au WEI, le week-end des « des-integrés » permettait aux personnes n’ayant pas pu ou voulu assister à ce dernier de se retrouver et de partager un moment convivial. Une « chasse à la vodka », un jeu de piste dans Bordeaux avec à la clé une vodka à gagner, était organisée mais a été annulée à cause de la pluie. Toutefois, cela ne les a pas empêchés de faire la fête samedi soir. Ambiance chaleureuse, musique et boissons étaient au rendez-vous afin de faire connaissance entre camarades de promo.

Rachel Constantin et Anaïs Delaunay

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*