Sciences Pipo | Le CROUS est une secte !

Votre regard aiguisé sur les petits tours de passe-passe au sein de l’administration de Sciences Po Bordeaux vous l’aura rappelé : vous êtes un individu éclairé, cultivé, loin des fallaces écologiques, des erreurs atomistiques, des malentendus heuristiques. Bien loin, évidemment, des interprétations erronées sur les triangles d’or peaufinant visuellement les discours de gloire d’Emmanuel Macron, dont le prénom ne serait sans rappeler une logique sectaro-chrétienne et le nom de famille un complot franc-macroniste. Vous, individu éclairé, cadre de demain ou d’aujourd’hui selon le rayonnement jupitérien de votre dernière mission Ausone Conseil, savez rester bien à distance de tout déraillement psychotique, même au moment où, enivré par les notes de la DGE sur la compétitivité de la France, votre playlist Britney Spears touche à sa fin et où vous ôtez avec délices vos fidèles écouteurs badigeonnés de cire de boules Quies pour faire corps avec la playlist de la cafet. Les théories du complot, très peu pour vous. Désolés mais ça, c’était avant.

La breaking new est cinglante, mais pour résister à la pression, il faudra s’y faire : avez-vous remarqué les sept plots de chantier, disposés dans une mysticité sans pareil autour de la machine à café de votre restaurant exotico-poulet Tikka préféré ? Sept plots de chantier, qui rappellent immédiatement les sept péchés capitaux, les sept couleurs de l’arc-en-ciel, votre sept sur vingt en Sardin et… Les sept missions du CROUS.

 

Oléoduc géant, poulet Tikka et arômes cacao

Rappel : Dans la vulgate néo-aquitaine, le CROUS est le Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires. Vous n’y croyiez quand même pas ? Individus éclairés, allumez votre lanterne ; vous en serez illuminé : le CROUS, c’est en réalité la Communauté Russe et Ouzbek des Ultras Sectaires, une secte extrêmement puissante importée directement de chez Vladi par un oléoduc géant, et dont le point d’arrivée bordelais est en réalité le sous-sol de Sciences Po Bordeaux. Vous pensiez vraiment que si Alain Juppé avait refusé l’implantation d’un métro à Bordeaux, c’était à cause de l’humidité du sous-sol ? Autant croire sur parole Siegfried et le Tableau politique de la France de l’Ouest !

La vérité – et les exemples les plus académiques que vous avez sous vos yeux l’auront prouvé – c’est que pour entrer en politique, il faut un petit grain de folie – pardon, une démence inarrêtable. C’est donc là la mission du CROUS : vous rendre fous. Complètement Barré, comme Pierre-Emmanuel (encore un évangéliste, d’ailleurs). Le DJ de la cafet, précédemment mentionné dans notre journal, a d’ailleurs l’un des rôles-clés en déterminant les playlists les plus psychologiquement dangereuses. Les petites feintes du chauffage, passant du froid sibérien de Vlad à une chaleur exotique aux influences poulet Tikka : pour vous rendre fous. D’ailleurs, poulet Tikka, vous croyez que ça vient d’où ?

Continuons. Les bugs des machines à café ? Pour vous rendre fou, bien évidemment. Vous ne pensiez quand même pas que les machines à café étaient malencontreusement déréglées tous les jours, comme ça sans raison ? Vous pensiez vraiment que seul le lien indéniable entre mouvements sociaux et système de partis était vérifié ? Eh bien non ! D’ailleurs, il était l’une des prédictions les plus ignorées mais pour le moins fondées de Maurice Duverger que les Arômes Cacao seraient à l’origine d’une hécatombe plus importante encore que mille bombes atomiques réunies.

Vous ne croyez pas à la théorie du complot ? Eh bien stop, croyez-y. Et d’ailleurs, parlons logo : le petit rond rouge du CROUS, hein, que rappelle-t-il ? Un panneau STOP, bien entendu ! Coïncidence ? Je ne crois pas. Il est temps que ça cesse.

 

Omer Dalors

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*