Saint Valentin : L’amour renverse même les portes de l’atrium

Aujourd’hui c’est le 14 février, et qui dit 14 février dit… Real Madrid / PSG ! Oui bon ok, mais qui dit 14 février dit aussi… Saint-Valentin ! Pour ce jour si spécial, Vin Rouge & Encre Noire se transforme en agence matrimoniale et publie les lettres reçues par la rédaction. Il y en a peut être une pour toi qui sais ?

 

Lettre 1 :

D’avoir vu tes yeux bleus mon cœur s’est arrêté
A l’heure de jouter ta répartie m’a fort charmée
Vu nos dissonances politiques on ne pouvait que s’éviter
Incontrôlables rougeurs au visage et longs poils de torse composent ton cachet
D’être avec toi je l’espère, et si je ne te suffis pas, on invitera Juppé !

Lettre 2 :

Certaines rencontres bouleversent nos vies
Tu fais partie de ces belles rencontres ci
Tu restes souvent au même endroit et attends
Sagement.
Tu offres toujours le meilleur des réconforts
Et au loin brillent tous tes reflets couleur or
Je cherche à te rejoindre, noyer avec toi
Mon émoi.
Tout chez toi me plaît, ton teint sucré, ta douceur
Par temps grands froids, tu m’apportes ta chaleur,
Je n’ai d’yeux que pour toi et tes éclats. Ô toi
Mon muffin au chocolat.

(saveur, douceur, sucrerie)

Lettre 3 :

A ma Belle Blonde,
Tous les jours à l’IEP je vagabonde,
Dans l’envie de croiser tes yeux bleu-gris-vert
En accord avec notre rapport d’études sur les espaces verts,
Dès que je t’ai vue, j’ai toute suite su
Que tu serais mon Californian crush
Partageant des cookies le matin et d’autres sucreries le soir
J’ai espoir de t’emmener danser au prochain gala des Arts
Bisous caféinés de ta chieuse préférée
Lucie (Vegrinne) tu hantes mes pensées et avec toi je veux naviguer
Au delà des méandres de cette vie compliquée
A tes côtés je resterai et sur moi tu peux t’adosser
Pendant les jours de gourdes, de tartes et de tempêtes de sable
Aucun mec ne pourra te détrôner,
Avec amour, ta copine désorientalisée

Lettre 4 :

Tyranique
Historique
Erotique
Orgasmique
I love you

Lettre 5 :

a

Lettre 6 :

 

Sonnet à la Thaïs
Tous les lundis je la vois. Près de moi. Juste à côté. Si loin et pourtant si près. Respirant d’un air maniéré, souriante d’un sourire gêné.
Si belle et désespérée face au temps qui passe sans s’arrêter.
Je voudrais lui dire tant de choses à la fois, qu’à peine j’ordonne mes pensées, le monde se met à vaciller,
C’est si dur d’aimer

 

Lettre 7 :

« J’ai le cœur random, je crois en tout ce qui cogne »
Dès que j’te vois dans l’atrium, mon cœur bouillonne
Et même en APP alors que jpp
Ta présence et ton aura me font voyager
Ta chevelure semblable à un champs de blé
Ton écharpe verte autour du cou enroulée
Ton long et chaud manteau simili laine gris
Me transporte immédiatement en Picardie
Toi et moi, spécialistes et accro au drama
Frôlant la syncope face à nos horoscopes
O jamais le karma ne nous séparera
Autour d’une pizza vg, d’un panini
Nous l’entretenons avec rigueur et passion
Cette relation exclusive de folie

Lettre 8 :

j

 

Lettre 9 :

Rien que ce seul mot : Jonathan
Juste l’écrire m’émerveille tant.
Regarder au fond de ses yeux
Me rend chaque jour plus heureux
Tous les mardi au Badminton
Mon coeur bat fort, cela t’étonne ?
Sans doute jamais je n’oserai
Devant toi, tout te dévoiler.
L’an prochain, nous serons très loin
J’y pense constamment dans mon coin
Ainsi je tenais à te le dire
Ensemble, nous serons l’avenir.

ANONYME

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*