Rendez-vous en destination inconnue | Singapour en 6 photos

Le choix des destinations de mobilité se rapproche et, dans la tête de certains, les dilemmes peuvent être nombreux. Pour vous guider, nous vous présentons aujourd’hui un voyage vers Singapour à travers six photos. Pour retrouvez l’ensemble de nos articles destinations par destinations, cliquez ici !

 

Avant de partir vers l’Asie, quelques petites infos à connaître sur Singapour : c’est une cité-état insulaire, de 5 millions d’habitants, avec 4 langues officielles : anglais, tamoul, malais et chinois. Ses surnoms : the Little Red Dot, the Lion City, the Fine City (fine = amende en anglais)… Elle est connue comme la ville où le chewing-gum est interdit et où les voitures sont les plus chères au monde. Une ville assez atypique donc, où nous vous proposons de voyager grâce à six photos.

La vue la plus connue de Singapour : la Marina Bay avec le majestueux Marina Bay Sands en forme de bateau et le ArtScience Museum en forme de lotus.
La vue la plus connue de Singapour : la Marina Bay avec le majestueux Marina Bay Sands en forme de bateau et le ArtScience Museum en forme de lotus.

 

11
L’un des nombreux centres commerciaux Singapouriens où l’on constate un certain sens de la démesure : des canaux comme à Venise, au milieu des boutiques de luxe, où l’on peut apercevoir des couples se déplaçant en gondoles ! Il faut savoir qu’il fait très très chaud à Singapour donc les gens se réfugient dans les centres commerciaux ultra climatisés. Les rues sont, à l’inverse, désertes la plupart du temps.

 

Singapour c’est aussi un mélange des cultures : ici un temple hindou au cœur de Little India (leur quartier indien). Il faut savoir que la société singapourienne est multiculturelle et multiconfessionnelle : des chinois, des indiens, des malais, des européens… tout le monde cohabite !
Singapour c’est aussi un mélange des cultures : ici un temple hindou au cœur de Little India (leur quartier indien). Il faut savoir que la société singapourienne est multiculturelle et multiconfessionnelle : des chinois, des indiens, des malais, des européens… tout le monde vit ensemble !

 

On croise aussi des mosquées, parfois même à quelques mètres d’un temple hindou ou d’une cathédrale. Singapour se veut multiculturel ! Les communautés cohabitent très bien.
On croise aussi des mosquées, parfois même à quelques mètres d’un temple hindou ou d’une cathédrale. Singapour se veut multiculturel ! Les communautés cohabitent très bien.

 

MacRitchie Reservoir Park : une réserve naturelle au cœur de Singapour. Lorsqu’on pense Singapour on imagine souvent une île exclusivement composée de buildings, pourtant la nature est très présente en ville (nombreux parcs, jardin botanique classé au patrimoine de l’UNESCO, réserves naturelles…). D'ailleurs, un autre de ses surnoms est : 'la ville jardin'
MacRitchie Reservoir Park : une réserve naturelle au cœur de Singapour. Lorsqu’on pense Singapour on imagine souvent une île exclusivement composée de buildings, pourtant la nature est très présente en ville (nombreux parcs, jardin botanique classé au patrimoine de l’UNESCO, réserves naturelles…). D’ailleurs, un autre de ses surnoms est : ‘la ville jardin’.

 

Vue depuis un des HDB (logement public singapourien) où réside 85% de la population. La brume qu’il y a est due à ce qu’on appelle là-bas le « haze » (brouillard) pour désigner le nuage de pollution qui peut rester plusieurs mois sur la ville. Ce nuage de pollution vient de la culture sur brulis (feux de forêts volontaires pour défricher et fertiliser la terre) pratiquée en Indonésie, pays voisin de Singapour. C’est source de tensions dans la région.
Vue depuis un des HDB (logement public singapourien) où réside 85% de la population. La brume qu’il y a est due à ce qu’on appelle là-bas le « haze » (brouillard) pour désigner le nuage de pollution qui peut rester plusieurs mois sur la ville. Ce nuage de pollution vient de la culture sur brulis (feux de forêts volontaires pour défricher et fertiliser la terre) pratiquée en Indonésie, pays voisin de Singapour. Une réelle source de tensions dans la région.

 

Pour finir, une dernière photo. Il s’agit du mont Batur en Indonésie, dont j’ai fait l’ascencion de nuit pour arriver au sommet au lever du soleil. Une des plus belles choses que j’ai vue dans ma vie ! C’est l’une des nombreuses destinations accessibles depuis Changi, l'aéroport de Singapour (considéré comme l'un des meilleurs au monde). On peut trouver des aller-retour pour Bali à moins de 100 euros ! Elle est pas la belle vie ?
Pour finir, une dernière photo. Il s’agit du mont Batur en Indonésie, dont j’ai fait l’ascencion de nuit pour arriver au sommet au lever du soleil. Une des plus belles choses que j’ai vue dans ma vie ! C’est l’une des nombreuses destinations accessibles depuis Changi, l’aéroport de Singapour (considéré comme l’un des meilleurs au monde). On peut trouver des aller-retour pour Bali à moins de 100 euros ! Elle est pas la belle vie ?

 

Diane

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*