Rencontre avec Sciences Po’lp Fiction, notre nouveau BDE !

La vie associative bat son plein en cette nouvelle rentrée. Si certaines associations s’installent tout juste dans le paysage de l’IEP, d’autres, bien instituées ont décidé de se refaire une beauté et d’innover un peu. C’est le cas du fameux Bureau des Élèves qui se prépare à ambiancer tout l’IEP en ce début de semaine, puisque ce lundi est réservé à la campagne de l’association.

Sciences Po'lp FictionAvant d’innover dans les idées, il a fallu constituer la nouvelle équipe qui allait mettre la main à la patte dans l’organisation des événements festifs de l’IEP. Au nombre de 17, les membres du BDE sont davantage des 3ème année et des 1ères années, qui n’ont pas perdu de temps pour se lancer dans la vie associative de l’IEP. Mais un seul fait l’exception : Clément, étudiant de 5A, résiste encore et toujours à l’envahisseur, ce qui n’est pas pour déplaire à la présidente qui salue « un membre émérite du bureau ».

Une fois le recrutement effectué, c’est le moment de se diviser les rôles. Carla et Pierre Louis s’affirment en tête du bureau, en tant que président et vice président, Quentin s’occupe de la trésorerie, et Loreleï occupe le poste de secrétaire générale. Ensuite, tout est planifié sous le regard attentif de la présidente, et parfois même autoritaire pour Pilou –contraint à créer un compte Facebook sous la menace. Celle-ci divise les tâches en délimitant les pôles : musique, communication, soirée et gala. Tout est prévu pour faire passer une bonne année aux étudiants de l’IEP.

Nouveau BDE pour une nouvelle vie ?

D’autant plus que la motivation ne pêche pas dans le bureau. Les soirées « team making » semblent avoir porté leurs fruits et c’est une équipe bien soudée qui s’apprête à reprendre le flambeau du BDE. Mais, le problème est que, pour Pilou et Carla, le BDE n’hérite pas forcément d’une bonne image et même si le côté « beauf » qui lui colle à la peau peut faire son charme, l’heure est aujourd’hui au changement. Tout le monde met la main à la patte pour « redorer l’image du BDE ». Pour Carla, plus question d’entendre des « ah merde c’est une soirée BDE, j’y vais pas ». C’est surtout sur la musique et les lieux des soirées que la nouvelle équipe compte changer. Hugo et Etienne se sont réservés le pôle musique et ont décidé de ramener un tout autre style : funk, house et techno. « On ne peut pas plaire à tout le monde, mais on essaye de contenter le plus de personnes possibles » explique Carla pour justifier ces changements. Ensuite, la question des lieux reste problématique : à Bordeaux peu de boîtes de nuit sont prêtes à accueillir des soirées étudiantes mais le pôle soirée fait au mieux pour trouver des nouveaux partenaires. Une autre petite nouveauté : l’actuel BDE compte perpétuer le Week-end de Désintégration, initié par l’ancien bureau. Pour le reste, la stratégie du BDE pour attirer les étudiants reste la même : on mise sur les prix accessibles et sur la coopération avec d’autres associations de l’IEP.

Soirée post-partiels à venir

Une fois toutes ces bonnes idées mises en place, il faut savoir les diffuser. Pour cela, l’équipe était au complet lors de l’organisation de la campagne. Après de petites hésitations avec Sciences Po’tter et Sciences PAF (Paysage Audiovisuel Français), c’est Science Po’lp Fiction qui remporte la vedette. Dans le BDE les fans de Tarantino sont nombreux et ils apprécient le côté décalé de Pulp Fiction mais surtout son côté dansant : « On attend que tout le monde vienne danser lundi au Saint Aubin » renchérit Carla. Certes, la campagne ne sera pas dure à gagner en raison de l’absence de liste concurrente –une liste a voulu se monter, mais s’est finalement retirée pour des raisons peu claires. Ce n’est pas pour autant que le futur BDE ne s’est pas mobilisé pour son organisation. Malgré les difficultés, c’est dans la bonne humeur que l’équipe a assuré le bon déroulement de la campagne. Si vous avez envie de profiter de la distribution de nourriture gratuite et de la vidéo concoctée par le futur BDE, il vous donne rendez-vous lundi en amphithéâtres Montesquieu et Siegfried et le soir au Saint Aubin, sur la place de la Victoire. Une fois la campagne passée, le BDE pourra se concentrer pleinement sur un événement qui lui tient à cœur et pour lequel il réserve des surprises : la soirée post-partiels.

C’est donc une année haute en couleur qui s’annonce pour les membres du BDE ainsi que pour les étudiants de Sciences Po qui vont bénéficier de leurs bonne humeur, grain de folie, et bonnes idées.

Anna Huet

 

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*