Les Jeudis Politiques #7 Sens Commun : nouveau parti politique à Sciences Po Bordeaux

sens communA près de 100 jours de l’élection présidentielle, un nouveau parti politique vient de se créer à Sciences Po Bordeaux et compte bien y jouer un rôle important. Il s’agit de Sens Commun. Ce parti, rattaché aux Républicains, est une émanation de la Manif pour tous. VR&EN a interrogé ses fondateurs qui livrent leur point de vue.

Sens Commun entend « remettre les débats sociétaux, européens et écologiques au sein des Républicains » et veiller à ce que « les Républicains restent fidèles à leurs valeurs » nous expliquent ses deux fondateurs à Sciences Po, Gaspard et Francisque. En quelques mots, Sens Commun veut remettre en question la loi Taubira, s’oppose à la GPA (gestation par autrui), demande une Europe des nations, est conservateur au niveau écologique et souhaite remettre la famille et l’Homme au cœur de l’économie.

Gaspard et Francisque sont étudiants en deuxième année de FIFRU. Ils ont eu l’idée de créer ce parti dans l’IEP pour mettre en valeur leurs idées conservatrices. Ils veulent profiter de la « vague conservatrice » qui a suivi la victoire surprise de François Fillon à la primaire de la droite et du centre. Au niveau de Sciences Po, ce parti est totalement indépendant des Républicains Sciences Po Bordeaux même si les deux fondateurs en sont toujours membres. Des événements conjoints ne sont donc pas exclus. Ils entendent également prendre part à la campagne de François Fillon.

« Ouvrir de nouveaux débats »

Le but de ce nouveau parti politique est « d’ouvrir le débat sur des questions variées sur lesquelles la droite s’est couchée trop longtemps ces dernières années » selon Gaspard. Par l’organisation de conférences ou de débats (de premières invitations ont été envoyées), le parti politique souhaite faire venir des personnes – journalistes, hommes politiques ou membres d’associations – qui ne sont pas forcément issues de Sens Commun. Ce nouveau parti veut proposer des discussions qui n’ont, selon eux, pas lieu à Sciences Po. Ils reconnaissent être minoritaires à l’IEP et estiment que « Sciences Po est resté très à gauche, très libéral-libertaire ». Eux sont convaincus d’être majoritaires dans la société, et veulent le montrer.

Les 40 signatures nécessaires à la création du tout nouveau parti n’ont pas été difficiles à trouver. En une journée c’était fait, car, d’après Francisque, les étudiants sont attachés à la volonté démocratique de débat à Sciences Po. Des responsables d’associations « de l’autre côté de l’échiquier politique » les ont soutenus. « C’est une très bonne chose que ces idées arrivent à Science Po » expliquent-ils car cela permet d’une certaine manière de reconnecter la future élite avec le peuple. Ils souhaiteraient que Sens Commun s’implante dans d’autres IEP de France.

Paul Gratian

Composé actuellement de 3 membres, ce nouveau parti dispose d’un compte Twitter et d’une page Facebook.

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*