Le référendum catalan vu de Bilbao : Pays Basque, Catalogne, même combat !

Manifestation de soutien pour le référendum catalan, dans les rues de Bilbao

Aujourd’hui les catalans vont aux urnes pour décider de leur indépendance. Le référendum est jugé inconstitutionnel par le gouvernement espagnol mais les indépendantistes semblent bien déterminés à faire entendre leur voix… et ils sont soutenus par les basques !

Des chants catalans retentissent, des drapeaux flottent et les manifestants arborent fièrement des autocollants « Demokrazia » ce samedi, Plaza Circular à Bilbao. Surprenant ? Pas pour certains basques. Haizea et June, deux jeunes bilbayennes, manifestent en faveur du référendum. Elles estiment que « les catalans ont le droit de choisir » mais aussi que « la réaction du gouvernement espagnol, notamment l’envoi de militaires, est démesurée ».

Le drapeau indépendantiste est arboré avec fierté par les manifestants
L’Estelada, le drapeau indépendantiste catalan, est arboré avec fierté par les manifestants

 

Solidarité basque envers les catalans

Unda, 32 ans, venue de la banlieue de Bilbao, est sur la même ligne de pensée et revendique « le droit à la liberté d’expression ». Elle ajoute « le Pays Basque se sent solidaire de la Catalogne dans son désir d’indépendance ». Selon la jeune femme, il existe une tradition catalane anti-franquiste depuis l’uniformisation culturelle imposée par la dictature. Elle estime que cela explique le ressentiment des indépendantistes. Ces rancœurs, Iñigo, 53 ans, les partage : « ma grand mère était obligée de parler castillan ». Le drapeau catalan sur les épaules, il réaffirme les droits humains que « le gouvernement espagnol ne respecte pas ». Pour son ami, Mikel, la démocratie espagnole est un leurre, « le gouvernement devrait être soumis au peuple, or c’est le peuple qui est soumis au gouvernement ». Le basque va encore plus loin « nous, les basques, ne nous sentons pas espagnols ». « La sangria, le flamenco, c’est pas nous ! » renchérit Iñigo avec humour.

Liberté d’expression, droit de choisir, solidarité, les basques ont donc bien des raisons de soutenir les catalans. Finalement, Mikel résume leur idéal : « la gente feliz en un mundo libre ».

 

Marie Senechal & Ségolène Lairé

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*