Festival de la création : Enquête sur les petits meurtres de PLS

Un mystère plane sur Sciences Po… Un meurtre a été commis. Le détective Delesprit (les amoureux de Montesquieu comprendront la référence) mène l’enquête. Plusieurs interrogatoires ont lieu.

Parmi les suspects, des élèves de Sciences Po, un professeur, et une étudiante de Kedge.

Chaque jour et ce tout au long de la semaine, un nouveau pan de l’histoire vous sera dévoilé, dans le hall de Sciences Po et sur Facebook. A vous ensuite de mener l’enquête, d’analyser les témoignages, et d’en tirer votre propre conclusion. A vous de distinguer les mensonges des dires sincères et de décrypter les incohérences.

En chacun de nous sommeille un petit Sherlock Holmes. C’est le moment de le laisser s’exprimer, de laisser parler votre flair et votre instinct. Le Portail de Littérature Spontané de Sciences Po (ou « PLS » pour les intimes) a besoin de votre aide pour résoudre cette affaire !

Une petite urne vous attendra à la soirée de clôture du Festival de la Créa, jeudi prochain, pour vous permettre de donner votre interprétation de l’histoire. Et si vous ne pouvez pas être présent car un abruti a acheté la dernière place juste sous votre nez, pas de panique, vous aurez jusqu’à vendredi pour adresser un doux message à Alexandre Goeury sur Facebook (je vous rassure, il ne mord pas) et lui transmettre vos suppositions.

Si vous êtes plusieurs à trouver le nom du coupable (ce que l’asso n’espère pas, bien évidemment), un tirage au sort aura ensuite lieu pour désigner le nom de l’heureux gagnant.

Pour le prix, PLS a décidé de tout miser sur l’originalité… (le suspense est à son comble)… Il s’agira donc d’un livre, dont le titre vous sera dévoilé très prochainement. Rien de mieux pour vous remettre d’un traumatisme post-examens du second semestre (si si, c’est prouvé !). Après tout, si la Position Latérale de Sécurité sauve des vies, le Portail de Littérature Spontané le peut sûrement aussi !

Le nom du coupable vous sera dévoilé vendredi dans la journée, lorsque l’asso publiera la fin de la nouvelle. Vous pourrez dès lors savoir si vous aviez vu juste ou non. Alors restez bien attentifs !

En attendant, il ne vous reste plus qu’à découvrir la nouvelle en question, rédigée avec amour par Alexandre Goeury (décidément !), Grégory Vincens, Marie Biarnès (tiens, ce nom me dit quelque chose), Pierre Nachet, Jamel-Elias Aghiouas, Simon Capbern, Laure Gosselin, Julie Prigent et Camille Fortier.

 

Marie BIARNES

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*