Éviter le blues du dimanche soir: le slunch

Et allez encore un dimanche en fanfare. En jogging, face à ton frigo vide. Enfin pas complètement vide, mais tu vois pas trop trop ce que tu pourrais cuisiner avec ce que tu as là. Même Philippe Etchebest il rend son tablier face à un Yoplait à l’ananas et à un demi pot de sauce salsa périmé.

La faim te tenaille et ton fil Instagram n’arrange rien. Et alors allons-y et le hashtag #Sundaybrunch, et que je te trimballe des avocados toast et que je te trimballe des jus détox orange-fenouil à 25€ le centilitre. Brunch partout, brunch tout le temps. Mais aujourd’hui, toi aussi, dis stop au diktat des œufs brouillés Instagramables.

Grâce à VREN, deviens ambassadeur d’un nouveau mouvement venu d’Outre-Atlantique, parce que le brunch c’est vraiment so 2015, voici le slunch.

Apprends à sluncher

  1. Sluncher c’est quoi ? : « Mariage entre « supper » et « lunch », il débute vers 17h et permet de « glisser tranquillement du goûter au dîner », en se couchant tôt pour être en forme le lundi matin » nous glisse un habitué des arcanes de Marmiton. En gros si tu te réveilles à 16h30 après avoir ingurgité l’équivalent de la Mer Rouge en Get 27 la veille, c’est perf.
  2. Le secret : créer une ambiance. Les maîtres-mots du parfait sluncher ? Détente et convivialité. Glisse un bon CD-ROM dans ton lecteur, quelque chose de mélodieux genre des chants de baleines véganes ou l’intégrale des Enfoirés. Tamise tes lumières, et déjà allume-les parce qu’il est 18h, on est en novembre, ça fait déjà deux heures qu’il fait nuit.
  3. Pas question de se mettre à table. Remballe tes ronds de serviette en argent et ton repose-couteau en nacre. Le slunch c’est plus une ambiance cosy chic, un peu street lounge, jogging en chanvre, plus une vibe tu vois.
  4. Le bon sluncher mange avec les doigts, picore dans les plats, un snacking, en mode « finger-food ». Oui sluncher c’est aussi renouer avec un aspect essentialiste de la nourriture, casser le traditionalisme inhérent au cérémonial du repas classique. Et en plus ça fait moins de vaisselle c’est cool.
  5. On mange quoi ? En gros, c’est comme le brunch, c’est le bordel. Sucré, salé, œufs, fruits, saumon, anchoïade camarguaise, omelette norvégienne, espuma aux deux saumons et sa compagnie créole de courgettes, laisse libre cours à ton imagination.

Aaaaaah mais oui c’est vrai t’as rien dans ton frigo déso. Bah, bon Yoplait alors. Et regarde Camping 3 sur TF1.

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*