Éviter le blues du dimanche soir: la playlist de running

Ah y est. Encore dimanche. Ah ça filoche hein. Mais aujourd’hui il fait beau. Désolé pas d’excuse pour te laisser te prélasser dans ton canapé king-size à regarder la téloche (mais si l’envie t’en prend, va checker le tips précédent).

Il fait beau, une température largement au-dessus des normales de saison, 24 à Bordeaux, 22 à Aurillac, quelques grisailles pour la moitié Nord du pays et un tramontane qui soufflera sur la côte Méditerranéenne.

 

Bref, un temps idéal pour aller courir. Oui oui. On sait, dans tes veines coule encore les litres de sangria, Long Island, chouchen ou quelque autre substance à base d’alcool que tu as fait entrer dans ton corps pour faire oublier à ton cerveau le traumatisme post culture gé.  Mais justement, aux grands maux les grands remèdes. Enfile tes baskets. Oui, celles qui traîne dans ton entrée et que tu avais ramenées en te disant « allez cette année, 60 squats par jour et un jogging par semaine ». Total, tu manges 4 Macdo par semaine et tes baskets te servent de cale-porte.

 

T’inquiète on est là pour te motiver, avec une playlist de jogging digne des plus grands disc-jockeys internationaux tel Joris Delacroix.

 

  • Céline Dion « Terre » : Oui déso, Céline, ça fait peut-être un peu réchauffé mais on joue la sécurité. Après les départs de Johnny et Charles Aznavour, mieux vaut profiter de Céline avant qu’elle aussi ne passe l’arme à gauche. Allez Cécé, fais ta cure de magnésium pour l’hiver et reste avec nous stp. En plus avec cette chanson qui nous rappelle qu’elle a quand même le sens de la formule. « Bien ancrée sur le sol de tes charmes, j’ai laissé les étoiles guider mes bras vers ton cou ». Waouh. Comment tu vas tellement sortir cette phrase à ton prochain date Tinder.

 

  • Cascada « Every time we touch » : que dire ? Un mythe. Un incontournable. La chanson qui peut te faire clamser en 30 secondes top chrono si tu es atteint de tachychardie. Ce tempo aussi bondissant qu’un première année après 63 double expressos de la cafèt a tout de même été élu single de l’année 2007. Avec l’entrée dans l’UE de la Roumanie et le début de la grippe aviaire, décidément une bien belle année.

 

  • Crazy frog – Axel F : Mais siiii tu te souviens cette petite grenouille bleue qui chevauche une moto ! Après moult recherches et investigations dignes d’un Cash Investigation, on a découvert d’où vient Crazy Frog. Le personnage tire son origine d’un bruitage du suédois Daniel Malmedahl, imitant vocalement des bruits de mobylette, diffusé sur le weben 1997. Ah perf. Moi mon tonton imite hyper François Cluzet quand il a abusé du kir cassis, je pense que y’a moyen de monter un petit business.

 

4) 50 Cent « In da club » : yessss enfin du bon beat qui chamboule. Dès les premières notes (ré majeur je crois), tu te sens comme le leader d’un cartel du Bronx qui déboule avec ses bros pour régler ses comptes. En vrai t’es en train de te taper un méga point de côté en suant comme un veau dans ton T-shirt en lycra orange fluo, mais forget about it. Tu peux même faire un petite pause le temps qu’on te raconte une histoire. Tu veux savoir pourquoi 50 cent a adopté ce blaze incongru ? Eh bien c’est très simple , en référence à un gros gansta new-yorkais Kelvin Martin qui se faisait appeler 50 cent. Le rappeur déclare d’ailleurs « J’ai pris le nom de 50 cent parce qu’il dit tout ce que je veux dire ». Ok faut absolument que je trouve un nom de  scène avec Stéphane Bern.

 

 

  • « Christine » Christine and the Queens : parce que c’est quand même bien de finir sur une petite note frenchie. De toute beauté ce qu’elle chantonne Chrichri, et original en plus. Non mais c’est vrai, à quoi bon se torturer l’esprit à faire des métaphores filées, des oxymores et des paronomases quand ça sonne aussi bien de mettre des phrases les unes à la suite des autres. « Ils sourient rouge et me parlent gris, Je fais semblant d’avoir tout compris, Et il y a un type qui pleure dehors, Sur mon visage de la poudre d’or. » Ahhhh mais si c’est parce que le mec.. Ah non en fait on l’a pas.

Mais c’est tout bénéf, le temps que tu comprennes ce que raconte la chanson, tu auras déjà fait 5 fois le parcours pont de pierre-pont Chaband Delmas.

À la semaine prochaine pour un autre tips <3

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*