Besoin de faire des économies ? Testez l’échec en bois !

Si vous rêvez depuis tout petit de pouvoir crier « échec et mat » en faisant un dab, c’est le moment de vous lancer. Rassurez-vous, l’association L’échec en bois ne vous demandera rien d’autre que d’avoir un cerveau : l’adhésion est 100% gratuite et les débutants sont bienvenus.

Le principe ? Des rendez-vous réguliers qui se traduisent par des petits cours, des « chess-apéros », et des tournois, le tout dans l’objectif de représenter l’IEP au Tournoi d’Echec des Grandes Ecoles et de remporter le trophée Ernst & Young.

 

Petit historique de l’association

L’échec en bois fête aujourd’hui ses trois ans et ses créateurs, Yacine Boukhris-Ferré et Thibault Louis, sont tous deux diplômés. Cette année, c’est une 4A en filière IEDG (master binational France-Russie) qui a pris le relais : Anne Landry. Epaulée par Yacine Boukhris-Ferré, resté à Bordeaux pour effectuer son doctorat, elle entend continuer la promotion du jeu d’échecs à l’IEP.

« J’ai toujours aimé les échecs mais je ne m’y suis jamais mise sérieusement […] Quand je suis arrivée à l’IEP en première année, j’ai rencontré Yacine qui était le coloc de mon parrain. Ils étaient en pleine création de l’asso et c’est comme ça que je les ai rejoints. J’étais plutôt active, mais pas hyper investie non plus. » explique Anne. C’est son année de mobilité en Russie qui l’a définitivement convertie à la religion des échecs. Car oui, ce jeu de plateau est très pratiqué dans le pays de Poutine, qui ne compte pas moins d’une dizaine de champions du monde dans cette discipline. « C’est quand je suis revenue de ma mobilité que j’ai commencé à y aller régulièrement, et à prêter mon appartement pour nos réunions. Et c’est comme ça que je suis devenue présidente de l’asso » ajoute-t-elle.

 

Son mot d’ordre : passer un bon moment

Rassurez-vous, L’échec en bois ne vise pas les Jeux Olympiques et n’attendra pas de vous le niveau de Garry Kasparov. Les compétiteurs dans l’âme ont la possibilité de prendre des licences annuelles à l’échiquier bordelais, partenaire de l’association, pour faire des parties chronométrées et des stages de perfectionnement. Mais Anne préfère rappeler que « le but de l’asso c’est de passer un bon moment, rencontrer des gens et jouer juste comme ça pour le plaisir ».

Si la concentration et le silence sont de mise lorsqu’une partie est engagée, les divers évènements organisés par l’association sont caractérisés par une ambiance détendue et conviviale. « On rigole beaucoup, on se connait tous bien. » assure Anne. Selon elle, l’adjectif « éclectique » est de loin celui qui qualifie le mieux L’échec en bois. De tous niveaux et de tous âges, ils sont une dizaine de fidèles à participer aux évènements de l’association chaque année.

 

Si ces quelques informations vous ont mis l’eau à la bouche, l’association fait sa soirée de rentrée ce jeudi 19 octobre dans un bar à quelques pas de la Victoire.

 

Marie Biarnès

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*