Adopte un master #5 | Cinq questions sur… le Master JO (Journalisme)

Être journaliste c'est révéler des scoops, faire trembler des gouvernements entiers par des révélations croustillantes... et se prendre des panneaux stop dans la gueule !

Plus que quelques semaines avant de rendre vos vœux d’orientation et le choix n’est pas toujours évident ! Pour toi, petit 3A un peu perdu, ou toi, jeune filière en 1A encore plus perdu, Vin Rouge & Encre Noire publie des interviews d’étudiants pour y voir plus clair (vous pouvez retrouver tous les articles ici !). Aujourd’hui, les futurs Prix Albert Londres vous présentent leur Master, le Master Journalisme (JO).

 

Peux-tu nous décrire ce master en quelques mots ? 

Actualité, carte de presse et plume acérée. Le master Journalisme permet de continuer son cursus à Sciences Po, tout en préparant les concours aux écoles de journalisme. Nous l’avons choisi car nous voulons faire ce métier et intégrer ces prestigieuses écoles. Comme les concours sont très exigeants, les préparer tout au long de l’année est un vrai atout pour réussir.

 

A quoi ressemble ta journée-type ?

Alors ça commence en allumant la radio et en écoutant France Info ou France Inter, puis en mettant BFM (en zappant sur LCI pendant la publicité), avant de regarder le JT de Jean-Pierre Pernault. On revient sur BFM tout l’après-midi pour basculer sur Quotidien à 19h20 (ou Touche Pas à Mon Poste mais bon il faut pas trop le dire) et on fini en apothéose par le documentaire quotidien de LCP sur la 13 (Arte accepté, uniquement lors de la diffusion d’une rétrospective sur le cinéma polonais).

Ou sinon c’est aller en amphi, écouter un cours qui n’a rien à voir avec le métier de journaliste, se demander ce qu’on fait là, et repartir chez soi apprendre la revue de presse pour les tests sur l’actualité toutes les deux semaines.

 

Quels sont les débouchés ?

Journaliste. Ou chômeur. Ou les deux en même temps (le plus probable).

 

Quelles sont les spécificités du master JO ?

C’est un master qui repose sur les partenariats que Sciences Po a avec 4 écoles (toutes dans les 5 meilleures de France) : l’ESJ à Lille, le CFJ et l’IPJ à Paris et l’IJBA à Bordeaux. Pendant notre 4A, on prépare les concours de ces écoles. Le but est de les avoir (surprise!) et de partir faire notre 5A “par correspondance”, pendant qu’on étudie en même temps dans une école de journalisme. L’intérêt principal de ce master est à la fois la préparation intensive des concours et la possibilité d’obtenir ensuite un double diplôme : Sciences Po Bordeaux et l’école de journalisme.

La prépa est vraiment la spécificité de notre master. Nous avons les cours classiques de 4A (majeure Politique Société Communication) et des séances hebdomadaires le mercredi où on travaille tour à tour les diverses épreuves des concours. On est encadré par notre directeur de master, mais aussi par des intervenants professionnels de prestigieux médias : AFP, L’Équipe, Le Monde, Radio Nova, Marianne…

A savoir : comme pour chaque Master, il faut rendre le dossier expliquant son parcours et présentant sa volonté pour rejoindre le Master. Mais il faut aussi passer un oral de motivation qui a pour but de tester notre profil et être sûr qu’on veut vraiment être journaliste.

Autre précision de taille : L’accès au Master est un peu particulier pour les filières. En fait, il n’est pas possible d’intégrer le Master JO lors de sa 3e année donc il faut intégrer un autre master à sciences po, repartir un an dans son université hors de France et intégrer le Master JO pour sa 5e année (c’est compliqué mais tout à fait faisable).

 

Si tu devais convaincre un petit 3A paumé de vous rejoindre, que lui dirais-tu ?

Qu’il ou elle peut succéder à Martin Weill (oui oui, c’est un ancien du master !) et partir à l’autre bout du monde faire de super reportages ou même à Anne Sophie Lapix et présenter le 20 heures à la télé ! (Les futur.e.s Élise Lucet sont aussi accepté.e.s)

Et si le journalisme t’attire mais que tu ne sais pas vraiment pourquoi et que tu aimerais bien écrire un article juste comme ça, pour tester, n’hésite pas à rejoindre à Vin Rouge & Encre Noire (tout le monde peut écrire ne serait-ce qu’un seul article, sur le sujet qu’il veut, de la longueur qu’il veut et quand il veut #PlacementDeProduit) 😉

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*