5 bonnes raisons de visiter Lascaux

Jeudi 2 février, avait lieu une rencontre Sciences Po/Sud-ouest délocalisée à Lascaux. L’occasion de découvrir cette grotte, son histoire et tous les efforts de reconstitution. Notre reporter vous présente cinq raisons de visiter Lascaux. 

L’occasion de (re)découvrir une période oubliée

Aller à Lascaux, c’est un moyen de se repencher sur l’histoire ancienne et sur la vie des hommes de Cro-Magnon. Une mise en valeur nécessaire selon Jean-Fred Droin, vice-président du Conseil départemental de la Dordogne. « A mon âge, quand on allait à l’école, on avait deux pages sur la préhistoire, maintenant, on n’a plus qu’un quart de page » regrette-t-il. Modes de vie des hommes préhistoriques, ère glaciaire… Lascaux est l’occasion de nous replonger 18 000 ans en arrière.

Admirer des œuvres anciennes

Lascaux est aussi l’occasion de découvrir une forme d’art unique : l’art pariétal. Dès l’entrée dans la grotte, on est frappé par la qualité des œuvres présentées. Lascaux a l’avantage d’être représentative de l’art préhistorique avec la présence d’animaux peints de profils par exemple. Mais Lascaux est aussi unique en son genre. L’abbé Breuil, qui en a authentifié les peintures, la qualifiait de « Chapelle Sixtine de la Préhistoire ». Il s’agit par exemple de l’une des seules grottes à représenter un être humain.

lascaux1
Une représentation humaine, un fait très rare dans l’art préhistorique

Une visite pleine de mystères

Si visiter Lascaux est passionnant, c’est aussi parce que cela laisse libre champ à l’imagination. La conservatrice de la grotte, Muriel Mauriac explique avoir « plus d’interrogations que de réponses ». Jamais on ne pourra savoir pourquoi les hommes préhistoriques ont fait ces œuvres. Peindre pour la beauté, pour laisser une trace, pour favoriser la chasse ou encore rite chamanique, les théories sont nombreuses et une réponse définitive ne sera surement jamais apportée. Des œuvres posent toujours question comme ce cheval inversé dont on ignore la signification.

lascaux3

Des reconstitutions impressionnantes, qui respectent au millimètre les œuvres originelles

De 1940, quand Lascaux a été découverte par hasard, à 1963, date de fermeture de la grotte originelle, un million de personnes la visiter. Cette affluence a posé des problèmes énormes mettant en danger la grotte. En 1982, une première reproduction est ouverte puis une nouvelle, plus complète, est inaugurée en 2016. Le travail réalisé est admirable. « Aujourd’hui on est fidèle à quelques millimètres voire à quelques dixièmes de millimètres » précise Francis Ringenbach, directeur artistique des fac-similés du Périgord. Plus de trois ans ont été nécessaires pour faire cette reconstitution et il faut avouer que le résultat est « réellement époustouflant » comme l’explique Muriel Mauriac.

Une visite accessible à tous

Enfin, une dernière bonne raison de visiter Lascaux est que la visite est accessible à tous. Une fois celle-ci achevée, un grand atelier est présenté où de nombreuses parties de la grotte sont analysées. Réalité augmentée et casques virtuels permettent de voir certaines parties de la grotte qui étaient impossibles à reproduire. Des zones très ludiques sont présentées permettant de s’intéresser différemment à l’homme de Cro-Magnon. Lascaux se place à votre niveau et l’objectif de ce nouveau Lascaux 4 est de « transmettre au public le plus large possible » précise Denis Tauxe, préhistorien, spécialiste de Lascaux.

Bref vous l’aurez compris, Lascaux est une visite passionnante, pleine de surprises. Comme le souligne Françoise Taliano-des Garets, à l’origine de cette rencontre, « Le nom de Lascaux parle de lui même […], c’est un endroit fort et emblématique ».

Paul Gratian

Related posts:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*